Le rôle de la sage-femme

Pendant la grossesse:

Au regard de la législation luxembourgeoise, une sage-femme est reconnue compétente
pour assurer le suivi d’une grossesse normale. Pourtant, à ce jour, les caisses de maladie
ne remboursent qu’une seule consultation, par une sage-femme, avant l’accouchement.

Lorsqu’une sage-femme accompagne une femme enceinte, elle devient l’interlocutrice privilégiée,
la personne de confiance qui écoute et:
– surveille la grossesse normale,
– effectue les examens nécessaires,
– détermine la position du bébé,
– contrôle son rythme cardiaque,
– informe sur tous les aspects physiques, psychiques, sur les droits et devoirs de la future maman,
– donne des conseils en matière d’éducation et d’hygiène de vie
Certaines sages-femmes assurent également les cours de préparation à la naissance, individuels ou collectifs,
selon diverses méthodes (classiques, yoga, haptonomie, ..) au sein des maternités, des cabinets,
des associations ou en libéral.

Pendant l’accouchement:

La sage-femme est habilitée à surveiller et pratiquer l’accouchement physiologique («normal»)
sous sa propre responsabilité.

A la maternité, elle:
– accueille la femme et le couple,
– constate l’avancement du travail,
– surveille l’état de la mère et du bébé,
– soutient et épaule la maman au cours de la phase de travail,
– crée une atmosphère sereine,
– rassure le papa,
– fait appel au médecin si elle décèle une anomalie et l’assiste le cas échéant,
– examine et soigne le nouveau-né.
L’accouchement à domicile est possible au Luxembourg, mais peu commun et non remboursé
directement par les caisses de maladie.
Notre association dispose de toutes les informations nécessaires.

Après l’accouchement:

La sage-femme prend soin de la maman et du bébé. Elle prodigue tous les soins et les conseils utiles,
notamment en matière d’allaitement maternel, de contraception. Elle peut aussi intervenir en cas de baby-blues
ou de deuil périnatal. Lorsqu’il s’agit d’un accouchement dit  «ambulant» (quand le retour à la maison s’effectue
au plus tard le 4ème jour après l’accouchement), une sage-femme peut venir à la maison jusqu’au 10ème jour de vie
de l’enfant pour une ou plusieurs visites. Au-delà, de ce délai ou si le séjour en maternité a duré plus de 4 jours,
une seule consultation sera remboursée.

Certaines sages-femmes proposent des consultations d’aide à l’allaitement, de massages pour bébés ou de remise en forme.

Keng Gebuert ouni Hiewan