lina2web
lina3web
Home Professionnels Formation Formation initiale
Formation initiale

Suivre ses études au Luxembourg

Au Luxembourg, la formation de sage-femme est assurée par le Lycée Technique pour Professions de Santé. Le diplôme obtenu est un BTS (Brevet Technique Supérieur), sanctionnant une formation spécifique et spécialisée de 3 ans après le Bac. Cette formation, conforme aux directives européennes est, de fait, reconnue par tous les Etats Membres. Elle a été accréditée par une commission spéciale.

Conditions d’admission :

-        Le candidat doit être en possession d’un diplôme de fin d’études secondaires ou secondaires techniques ou diplôme équivalent reconnu par le MENFP.

-        Il doit certifier avoir effectué un stage d’observation d’une durée de 2 semaines dans une maternité dont l’objectif principal est la prise de conscience du travail de la sage-femme.

-        Au moment de l’inscription, il doit avoir un minimum de connaissances linguistiques en luxembourgeois pour pouvoir mener une conversation de tous les jours.

Pour s’inscrire au 3e semestre de la formation il doit certifier un niveau de compétences linguistiques de niveau B1 en compréhension orale et de niveau A2 en expression orale en luxembourgeois.

-        Il doit certifier un niveau de compétences linguistiques de niveau B2 en français et en allemand.

 


Si vous souhaitez devenir sage-femme, vous trouverez sur le site du LTPS (www.ltps.lu) toutes les informations détaillées nécessaires pour poser votre candidature.

 

Déroulement de la formation

Structurées en « modules », les études durent trois ans à temps plein. Le Ministre de l’Enseignement Supérieur fixe le contenu et la répartition des matières. L’enseignement est à la fois théorique/technique et pratique/clinique. Les différents stages pratiques sont organisés par le LTPS, encadrés par le personnel enseignant en collaboration avec le personnel du terrain.

Au terme de sa formation, la sage-femme sera capable de donner les soins et les conseils nécessaires à la femme enceinte, suivre un accouchement et assurer le suivi postnatal de la mère, du bébé et de la nouvelle famille.

Elle sera à même de déceler, chez la mère ou l’enfant, tous les signes anormaux nécessitant l’intervention d’un médecin et de prendre personnellement les mesures d’urgence qui s'imposent en l’absence de secours médical.

Le programme détaillé de la formation avec les compétences à acquérir et le contenu des cours est publié sur le site du LTPS (www.ltps.lu).

Sous la rubrique « Etre sage-femme (lien) » vous trouverez les compétences générales de la sage-femme.

 

Questions/Réponses les plus fréquentes :


Y a-t-il un nombre limité de places ?

  • Oui, ce nombre est prédéfini chaque année.


Quel est le mode de sélection?

  • La sélection se fait sur dossier.
  • Le candidat peut être appelé à un entretien.


Comment se déroulent les modules ?

  • Leur durée est variable mais l’étudiant en suit toujours plusieurs à la fois.
  • Chaque module se compose d'au maximum 3 cours et de minimum 5 Ects.


Comment s’effectue le contrôle continu ?

  • Le BTS implique un système de modules. Pour la théorie, des examens en de fin de semestre valident chaque module. Pour l'enseignement, clinique les évaluations se font en continu.


Sous quelles conditions accède-t-on en seconde année?

  • Il faut avoir validé au moins 25 Ects sur les 60.


Existe-t-il un travail de fin d'études?

  • Oui.


De quel statut bénéficient les élèves?

  • Ce sont des étudiants.


Quel est leur rythme de vacances ?

  • Ils n'ont pas droit à toutes les vacances régulières au Luxembourg pendant l'année.
  • Chaque été, il y a un module d'enseignement clinique de 150 heures.
  • Le nombre de leçons théoriques et cliniques par semaine représente environ 38 heures.


Perçoivent-ils une rémunération ou indemnisation?

  • Non, ils peuvent bénéficier de la bourse d'Etat pour études supérieures (www.cedies.lu).
 

Top actualité



*Non à l'acool enceinte ou pendant l'allaitement !!

Alors que l'enquête effectuée par Karoline Noworyta auprès des maternités du CHL et du Dr Bohler révèle que 16 % des femmes enceintes ne renoncent pas à la consommation d'alcool, le Ministère de la Santé et l'ALSF tirent la sonnette d'alarme. Une grande campagne nationale s'apprête à être lancée pour dénoncer tous les risques encourus par les foetus dont les mamans boivent, ne serait-ce que de temps en temps.

*Oui, l'accouchement est NATUREL et PHYSIOLOGIQUE !!

L’ASLF et ses membres prennent la parole !!.. et rappellent que l’accouchement est un processus physiologique naturel, non une maladie, ni un état pathologique. Les sages-femmes oeuvrent dans le monde entier pour garantir la sécurité, la normalité des grossesses et réduire au maximum toute intervention non nécessaire. Militantes pour un accouchement respectueux, nous appelons de nos voeux la liberté pour chaque femme de pouvoir choisir de donner la Vie comme bon lui semble. Au Luxembourg comme ailleurs.

plus d'infos dans les News

 

 



ALSF
26, rue Joffroy   L-4992 Sanem   Luxembourg